Le choix du quartier : dépassez vos croyances limitantes !

Aujourd’hui je voudrais partager avec vous une anecdote.

Une de mes connaissances souhaitais impérativement habiter dans quelques quartiers au centre ville de Luxembourg ville (ville haute, Bel Air et Merl). En fait il voulait pouvoir aller à pied ou en bus au bureau en hiver (à vélo l’été), garer sa voiture dans son garage.

Bref, il a ciblé 3 quartiers qui avaient tous des prix moyens au m2 trop élevés pour qu’il puisse acquérir la surface désirée.

A l’époque je lui avais proposé de regarder à la même distance domicile-bureau mais du côté extérieur de Luxembourg-ville dans la direction de Hespérange où les prix étaient sensiblement plus abordables, en arguant que les connections avec les bus étaient faciles et le parking plus aisé dans la rue qu’en ville haute par exemple. Il a mis plusieurs mois à se faire à cette idée.

Plusieurs mois plus tard, je vois une maison à vendre dans le quartier de Kaltreis et je lui indique l’adresse et les coordonnées téléphoniques (c’était un privé qui vends sans agence). Là il me répond après avoir regardé la localisation que pour aller dans ce quartier il faut passer par le centre de Bonnevoie, ce qui le dérange et préfère y renoncer sans plus explorer d’autres possibilités. En effet je lui ai aussi indiqué qu’il y a d’autres routes pour se rendre en centre ville qui évitent le centre de Bonnevoie et qui sont plus agréables.

Cela fait maintenant plus d’un an et demi qu’il cherche (peut être sans trop chercher), qu’il a donc dépensé 30 000 EUR en loyers alors qu’il aurait probablement pu déménager dans son logement depuis au moins 6 mois !

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’il est indispensable de se laisser des opportunités qui peuvent exister dans d’autres quartiers que ceux que nous avons ciblés de prime abord. Ces opportunités peuvent se révéler aussi idéales que ce que l’on cherchait mais ailleurs !

Laissez votre commentaire