L’acheteur est-il un pigeon ? Est-ce que l’on vous prendrais pour un pigeon ?

Il y a quelques jours, j’ai reçu cette publicité d’une agence immobilière faisant partie d’un réseau international.

pub agence immo

Si vous êtes résidents, vous avez probablement reçu déjà de nombreuses sollicitations d’agents immobiliers en quête de mandats.

Certains agents immobilier n’hésitent pas à faire miroiter des prix hors marché pour obtenir le précieux sésame de vente.

A la lecture de cette publicité, j’ai tout de suite pensé : « c’est évident, l’acheteur est LE pigeon qu’il faut plumer ! ».

Le marché immobilier luxembourgeois est un « marché de vendeurs », c’est-à-dire que la demande de logement est largement supérieure à l’offre que ce soit en termes d’achat ou de location. D’où la croissance fulgurante des prix de vente trimestre après trimestre.

Actuellement, les vendeurs bénéficient temporairement d’une fiscalité avantageuse lors de la cession d’un logement détenu depuis plus de deux ans : la plus-value est taxée à un taux deux fois moindre que précédemment, ceci depuis le premier juillet 2016, et jusqu’au 31 décembre 2017.

Ce changement de taxation temporaire ayant pour but d’accroître la liquidité du marché en ajoutant des biens et des terrains supplémentaires sur le marché et de contenir la hausse des prix de l’immobilier.

L’avenir nous dira si cette parenthèse fiscale aura été efficace pour les acheteurs, en dépit qu’elle ne fait pas construire de logements supplémentaires dans l’immédiat.

Pour revenir à cette publicité, amis potentiels acquéreurs, vous êtes prévenus ! Il est préférable de fourbir vos arguments lors de la négociation, ainsi que bien préparer votre financement pour être le plus réactif possible lorsqu’une opportunité se présente à vous !

Laissez votre commentaire